sept 252011
 

Depuis cette année, je suis un Apple Distinguished Educator, l’un des 13 de Suisse.

Or, la Télévision Suisse Romande (TSR) vient de diffuser un reportage calomnieux sur nous.

Voici la lettre que je viens d’adresser à mes collègues, et qui diffère très peu de la lettre de plainte que je vais adresser à la TSR:

Chers collègues,

C’est avec un certain déplaisir que j’ai vu aujourd’hui au journal de 19:30 de la TSR un reportage sur les Apple Distinguished Educators (ADE). Si vous ne l’avez pas vu, je vous invite à le regarder ici: http://00.lc/6u

La journaliste annonce péremptoirement que les ADE sont des ambassadeurs d’Apple, qui plus est, rémunérés par la marque…

Si vous lisez la signature de cet email, il se trouve que vous constaterez que je suis précisément l’un de ces ADE. Je me permets donc de rectifier les informations de ce reportage, qui sont diffamatoires et calomnieuses.

Qu’est-ce qu’un Apple Distinguished Educators?

Comme mon collègue Gabriel Parriaux, piégé par la journaliste, l’a très bien expliqué, c’est une reconnaissance de notre travail. Les ADE forment une communauté, forte de 1500 membres à travers le monde. Nous avons une sorte de « Facebook » privé, où nous partageons et échangeons nos idées et pratiques pédagogiques autour de l’intégration des MITIC dans l’enseignement.

En aucun cas, Apple n’exige quoique ce soit de notre part: ni promotion, ni lobbying. Apple peut néanmoins s’appuyer sur son réseau d’ADE, afin d’en inviter certains à partager la manière dont ils exploitent les produits Apple (Garageband, iMovie,… et pas seulement les machines!) lors de conférences, par exemple. Cette participation est volontaire et BÉNÉVOLE! Les ADE y participent parce qu’ils sont d’abord fiers de ce qu’ils font en tant qu’enseignants, et ensuite parce qu’on nous donne une tribune pour partager nos idées pédagogiques.

Ainsi, si nous n’avons aucune obligation envers Apple, nous n’avons non plus aucun contrat et donc aucune rémunération. Pour vous dire, lorsque Apple a invité tous les nouveaux ADE à Londres, pour trois jours d’échange, de partage d’idées, de réseautage, de conférences et de travail, nous avons tous payé de notre poche les billets d’avion. Et même si les excellentes bières anglaises étaient aussi à notre charge, on en a malgré tout bien profité! Mais, à titre individuel et professionnel, je n’ai jamais regretté les quelques 600 francs que m’on coûté ce voyage: les pratiques pédagogiques que j’y ai vues sont incroyables, les contacts noués précieux et les idées foisonnantes!

Autre chose encore: en tant qu’ADE, je ne dispose d’aucun prix spécial sur le matériel Apple. J’ai très exactement les mêmes rabais que vous. La seule différence est que j’ai un accès gratuit à certains logiciels Apple (iWorks et iLife), logiciels qui se trouvent sur le master cantonal et à disposition de tous les enseignants du canton de Vaud!

De plus, si l’école utilise des Mac, ce n’est pas non plus parce que je l’ai décidé. L’ensemble du canton de Vaud utilise des ordinateurs Apple à l’école pour des raisons de coûts; les économies se situent surtout au niveau de la maintenance et des logiciels), d’homogénéité du parc informatique et pour les logiciels Apple fournis, excellents pour l’éducation (iMovie, Garageband,…).

Je suis ADE car, tout comme Apple, je crois fermement au Challenge Based Learning, qui se rapproche beaucoup des situations-problèmes de Meirieu, que tout étudiant de la HEP connaît très bien. Je crois aussi à la qualité des produits Apple, en particulier pour une utilisation pédagogique. Mais en tant qu’ADE, je garde une complète indépendance envers Apple et, le cas échéant, n’hésite pas à la critiquer. Ainsi, je n’hésite pas à clamer haut et fort, y compris publiquement sur mes sites et Twitter, que Mac OS Lion, c’est de la merde! Vous pensez bien que si le moindre contrat me liait à Apple, je serais déjà sur un bûcher, en train d’avoir les mêmes sensations qu’un kebab aux alentours de midi…

Je suis enfin ADE, car cela me permet d’appartenir à une communauté d’enseignants qui ont les mêmes passions que moi, qui partagent en grande partie mes points de vue, qui ne sont, eux non plus, pas rémunérés par Apple, mais qui, tout comme moi, sont des passionnés. Enfin, c’est bon pour mon égo! En effet, pour être ADE, il faut être un véritable expert Apple. Ma spécialité, en effet, concerne les produits Apple. C’est la raison pour laquelle vous me voyez parfois démuni devant des questions triviales concernant Windows et les PC. Mais comme l’école est équipée exclusivement d’ordinateurs Apple et de serveurs Apple, il faut un spécialiste. Et c’est justement mon rôle.

Le slogan des ADE est « I don’t teach old school ». J’y crois fermement, je m’y efforce, mais je n’y arrive pas toujours. Je suis surtout convaincu qu’avec l’informatique et la robotique, on n’enseigne pas mieux, mais différemment. Je crois enfin qu’un bon enseignant est celui qui explore et utilise de multiples pistes pédagogiques. N’enseigner qu’à travers l’informatique serait la pire erreur à faire.

Tout ceci pour vous dire que je trouve le reportage sur les ADE diffusé par la TSR abjecte et calomnieux. Je ne serais pas étonné si une plainte devait être déposée contre la TSR.

Pour ma part, je continuerai à aborder fièrement le titre d’ADE dans ma signature.

{lang: 'fr'}
 Posted by at 1:01

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>