nov 152009
 

En ces jours froids, humides, sombres et brouillardeux, on a envie de soleil, surtout si c’est sain. Carine est devenue accro aux tomates séchées. Moi aussi du reste; quelques bonnes tomates séchées gorgées du soleil du Sud, marinée dans de la bonne huile d’olive, n’est-ce-pas le bonheur? Ouais, ben c’est trop beau pour être vrai… on s’en doutait.

Commençons par les tomates séchées que nous achetons d’habitudes à la Migros (note pour les français: il s’agit de supermarchés suisses), sous la marque Anna’s Best.

DSCN0183
4.60 CHF les 100 gr. L’équivalent d’une bonne tranche de boeuf. A ce prix, on espère vraiment manger le Sud… sauf que si on regarde la composition, on risque d’être surpris.
Premièrement pour la provenance des tomates: Belgique. Ça sent l’hydroculture et la serre à plein nez. Le soleil vient de pâlir d’un seul coup.
Ensuite, l’huile d’olive qu’on pourrait attendre dans un tel produit s’avère être de « l’huile végétale ». Dans le langage industriel, « huile végétale » regroupe toutes les huiles de mauvaise qualité, comme l’huile de palme, désastre écologique et sanitaire.
Bref, les tomates séchées deviennent tout de suite moins alléchantes. Mais il y a pire!
Sur Leshop.ch (qui appartient aussi à la Migros), on trouve aussi des tomates séchées, sous la marque Père Olive . Prix pour 100 gr: 4.95 CHF.
5413588601197.JPG

Avec un tel nom et une telle étiquette, on pourrait enfin s’attendre à y trouver de l’huile d’olive. Caramba, encore raté! Voici la composition exacte de ces tomates:
CompositionTomates séchées (tomates, sel) 95.4%, huile de tournesol 4.4%, basilic 0.2%
Vous avez trouvé l’huile d’olive? Parce que moi, je la cherche toujours. D’accord, c’est une huile de meilleure qualité que celle utilisée pour les tomates séchées Anna’s Best. mais dans ce cas, le nom du produit et l’étiquette induisent vraiment en erreur. A mon sens, c’est un abus, à la limite de la publicité mensongère.
Merci la Migros de réduire à néant mon envie de tomates séchées.

{lang: 'fr'}