nov 212010
 

L’introduction des technologies modernes dans l’enseignement ne se fait pas sans quelques problèmes. Parmi ceux-ci, je constate que l’enseignant qui veut utiliser des moyens multimédias dans ses cours se transforme vite en un âne bâté… au premier sens du terme (n’allez pas croire que je médis sur mes collègues!). Pour rappel, un âne bâté est un âne qui porte un bât, c’est à dire un support sur lequel on place la charge que doit porter l’âne.

Dans beaucoup d’écoles (et dans la mienne), beaucoup de classes ne sont pas équipées en beamer et matériel de sonorisation. Je vous dresse donc le tableau de votre serviteur, quand, bravement, il a décidé d’intégrer les MITIC dans son enseignement:

Imaginez un prof, ombrageux et au cheveu rare. Collez-lui un lourd sac, dans lequel se trouve un ordinateur portable, un chargeur, une pile de livres, classeurs et autre matériel traditionnel de l’enseignant (sauf des stylos… il n’y jamais de stylos).

Ajoutez un autre sac avec le beamer, puis une bobine de fil électrique ou une rallonge avec multiprises, un carton avec des haut-parleurs amplifiés, quelques dizaines de mètres de câbles en tous genres et trouvez le moyen de faire tenir encore une ou deux piles de photocopies.

Voici l’étrange silhouette, voûtée, ahanante, que vous risquez de croiser dans les couloirs d’une école.

Le problème a été en partie résolu avec l’utilisation d’une caisse sur roulette, qui se tire comme une valise, elle-même sur roulette. Cette caisse, d’un poids non-négligeable, puisqu’elle contient une grande partie du matériel listé ci-dessus, se trouve devenir un véritable fardeau, dans la mesure où bien peu de bâtiments scolaires sont équipés d’ascenseurs.

S’il n’y avait que ce problème, cela ne serait guère grave. Après tout, les enseignants ont suffisamment de vacances pour passer quelques semaines par an en rééducation pour des problèmes de dos. Non. Le vrai problème provient du temps perdu.

A votre avis, combien de temps faut-il pour:

  • Dérouler et bracher la rallonge électrique
  • Sortir, allumer, brancher l’ordinateur
  • Sortir, installer et brancher le beamer, avant de le câbler à l’ordinateur
  • Sortir, installer et brancher les hauts-parleurs

J’y arrive, avec beaucoup d’entrainement, en à peu près 5 minutes. Mais pour un enseignant qui n’est pas spécialiste en MITIC, il faut compter près de 10 minutes. Sans compter les éventuels (mais fréquents) problèmes à résoudre.

Ensuite, il faut démonter le matériel, après avoir attendu près de 5 min que le beamer refroidisse. Sachant que dans mon établissement, nous n’avons que 5 min d’inter-cours, tout le temps excédentaire empiète sur le temps d’enseignement.

Demain, j’ai rendez-vous avec des spécialistes pour équiper trois nouvelles salles en beamers fixes (bien sûr, pas celle où j’enseigne le plus), plus équiper une salle avec une tablette interactive.

Dans mon canton, aujourd’hui, l’inégalité entre les établissements scolaires ne se joue plus sur la dotation en ordinateurs, mais en équipements MITIC (beamers, tablettes interactives, caméras, appareils de photo,…).

{lang: 'fr'}